makemyday_blog_livres_bonheur_moral_gounelle_b

 J’ai toujours aimé lire. Quand j’étais petite le soir je me planquais sous ma couette avec mon Chair de poule et ma petite lampe Varta à piles. A la fin du collège, j’ai lu les grands classiques pour préparer le bac français. Et puis sont arrivés smartphone et ordinateur et là sans mon rendre compte j’ai moins lu. Avec le début de mon travail ça a été encore plus compliqué, car le soir je lisais 2 pages et je m’endormais dessus.

Puis un été à la plage j’ai renoué avec tout ça, j’ai redécouvert le plaisir d’imaginer, de tourner les pages, d’être happé par une histoire et j’ai dévoré 5 livres en moins de 15 jours. J’ai aussi décomplexé. J’ai appris à me faire plaisir en lisant ce que je voulais sans me sentir jugée. Romans cucul, Harry Potter, Livre sur le DIY, sur l’aromathérapie, le rangement, la psychologie. Désormais tout y passe.

Et puis cette année j’avais envie d’une grande bouffée d’optimisme alors je suis allée à la fnac et j’ai choisi ces 5 jolis livres qui content avec brio le bonheur, où du moins comment en prendre conscience.

Je ne compte pas vous faire une critique détaillée, mais juste vous mettre l’eau à la bouche et vous dire de foncer les lire si vous avez vous aussi besoin d’une petite étincelle dans votre quotidien!

Il y a eu le dernier de Laurent Gounelle « Le jour où j’ai appris à vivre », dans lequel un jour Jonathan le personnage principal croise une voyante qui lui apprend qu’il va mourir. Que feriez vous si cela vous arrivait? Je l’ai lu en 48 heures.

Ce dernier  m’a donné envie de relire des passages de son autre ouvrage « L’Homme qui voulait être heureux ». Ce livre est assez exceptionnel, Julian est en vacances à Bali et peu de temps avant son retour, il part consulter un vieux guérisseur. Sans raison particulière, mais juste parce qu’on lui a recommandé d’aller le voir. Le vieil homme porteur d’une sagesse infinie pose son diagnostic, Julian est en bonne santé, mais il n’est pas heureux. S’ensuit d’autres rencontres, des dialogues, des questionnements, qui nous font nous remettre en question et admettre que parfois nous aussi dans notre quotidien nous ne voyons pas les choses comme nous le devrions. Ce qui m’a le plus marqué dans ce livre c’est le fait qu’intérieurement je répondais à chaque fois à la question du vieux sage avant de lire celle de Julian et que certains points de nos réponses coïncidaient, alors qu’au fond je savais que ce n’était pas LA réponse.. déroutant.

Il y a aussi eu  » Demain est un autre jour » de Lori Nelson Spielman, beaucoup plus romancé mais qui nous accroche des les premières pages. C’est l’histoire de Brett Bohlinger qui lors du décès de sa mère pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, la « surprise » que lui a réservé sa mère est toute autre, elle ne reçoit qu’une liste griffonnée qui comprend les choses qu’elle voulait vivre lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette liste… je vous laisse imaginer la suite, se retrouver, se rendre compte de ce que l’on est devenu.. et vous quelle personne étiez vous à 14 ans? et aujourd’hui?

Ce premier roman, m’a donné envie d’en lire un autre du même auteure, « Un doux pardon », même esprit, même plume, mais avec des protagonistes différents tout aussi attachants, dans un cadre et avec une trame différente.  Hannah Farr est animatrice télé en plein flottement professionnel et amoureux. Elle se retrouve un jour avec ce qui s’appelle les pierres du pardon en main, redonner les pierres à son tour à quelqu’un pour lui pardonner un fait et perpétuer la chaine. Mais à qui osera-t-elle pardonner, quoi et pourquoi?

Enfin j’ai aimé dévoré cet été au soleil, bien callée dans mon transat, le petit dernier de Virginie Grimaldi, « Le premier jour du reste de ma vie ». Un livre frais, simple, bienveillant, dans lequel on passe du rire au larmes. Marie a une vie qui ne lui ressemble pas. Deux filles qu’elle adore mais qui sont grandes et ont quitté le cocon familial, pas de boulot et un mari qu’elle sait infidèle et manipulateur. Elle aime Jean-Jacques Goldman, tricoter, rire. Un jour elle décide de tout plaquer,  surtout son mari, et embarque pour une croisière « Tour du monde en solitaire » pendant trois mois. Lors de son voyage, elle rencontre Camille, banquière blogueuse et Anne trouillarde et le coeur brisé. Les trois femmes lors de cette croisière feront des rencontres, apprendront à se connaitre mais surtout vogueront vers leur nouvelle vie.

Une petite pépite d’humanité qui donne la pêche et m’a donné pour seule envie de lire le premier roman de Virigine Grimaldi, « Tu comprendras quand tu seras grande ». J’ai hâte!

Et vous quels sont vos livres remontent moral? J’attends avec impatience vos conseils! :)

 

makemyday_blog_livres_bonheur_moral_gounelle_2

makemyday_blog_livres_bonheur_moral_gounelle_1

Rendez-vous sur Hellocoton !