Il y a quelques années encore le bio était réservé aux babas cool à cheveux rêches pour qui être coquette était le cadet de leur soucis. Aujourd’hui la donne a bien changé : on peut être féminine, aimer les cosmétiques et avoir juste envie de faire attention à ce que l’on utilise ! Mais devient-on pour autant des militantes du bio et sommes-nous prêtes à tirer un trait sur le dernier vernis OPI, la laque d’YSL, notre masque capillaire réparateur ou notre parfum chanel ? Pas si sûr… Je n’ai pas la science infuse du bio, mais j’observe, je m’informe et j’ai un avis sur la question, attention ce n’est pas un avis tranché et je suis ouverte à toute démonstration contraire à mes propos ! Mon but premier étant de partager et de recevoir en retour ! J
Personnellement quand je fais mon shopping cosméto mon but premier est avant tout de trouver le meilleur rapport qualité/sensorialité/efficacité/prix et non de me dire à tout prix, je veux du bio et rien d’autre !!
De ce que je sais et ai pu observer ces dernières années, les cosmétiques bio ont fortement évolués et ce dans le bon sens du terme. J’ai trouvé des huiles, baumes corps, eaux micellaires bio exceptionnels…Mais j’avoue être de celles qui jugent encore en premier lieu le produit pour ce qu’il est et qui se disent ensuite : chouette, en plus il est bio !
Le bio a ses avantages mais aussi ses limites ! Je m’explique les cosmétiques bio en France et en Europe sont le plus souvent liés à un référentiel précis Ecocert, Nature et Progrès  pour la France, BIDH et Natrue pour l’Allemagne…et surtout COSMOS au niveau Européen. Ces référentiels nous promettent des cosmétiques ayant suivi un cahier des charges bien défini et nous garantissent un minimum d’ingrédients biologiques dans les formules, des procédés d’extraction de matières premières plus propres et déontologiques, des conservateurs classés comme moins nocifs…etc… bref une bonne chose. Néanmoins il faut savoir qu’avec cette tendance, certaines marques essayent de détourner au mieux, voire de « bidouiller » en trouvant des astuces pour rentrer dans les règles et vous offrir ainsi ce que j’appelle un « pseudo » produit bio.
Il faut savoir aussi qu’un produit bio par définition coûte plus cher à produire, car les ingrédients issus de l’agriculture biologique sont tout simplement plus chers. Ces derniers demandent plus de temps quant à leur extraction ou des procédés de culture plus contraignants et sont donc finalement plus rares… par exemple : extraire des acides de fruits naturels prendra un certain temps, extraire des acides de fruits biologiques rajoutera en plus la contrainte d’avoir des fruits issus de l’agriculture biologique et donc des contraintes supplémentaires de culture alors que recréer la molécule de façon synthétique ne monopolisera qu’une personne, un laboratoire et pourra être recréée à l’infini sans souci de source tarissable. C’est pourquoi aujourd’hui 99% des acides de fruits sur le marché sont des AHAs issus de la chimie.   
Tout cela pour vous dire que quand je vois des gels douches à 2€ dans la grande distribution dits bio je me pose quand même des questions…
Personnellement je pense que le meilleur moyen pour faire le tri est de privilégier les produits des marques dont le cœur de métier est le bio (Melvita, Coslys, Cattier…etc) ou le naturel (Phyto, Cinq Mondes…), bref des marques qui ont déjà un pied dans cette démarche et dont la problématique de faire « meilleur et en naturel » est déjà ancrée dans leur philosophie. Pour les autres je ne vois pas vraiment l’intérêt d’avoir du « pseudo  bio » si c’est pour nous offrir des produits contenant une infime partie d’ingrédients naturels sur une base de qualité médiocre. Dans ce cas là je préfère privilégier des produits non bio pour jouer pleinement la carte de la sensorialité et de la texture et me faire plaisir sur ces aspects, car on le sait le bio pêche encore à ce niveau même si les progrès de ces dernières années sont fulgurants.
Vous allez me dire pourquoi ces limites ? de ce que j’en sais, parceque :
-          la plupart des texturisants permettant des formules aériennes, mousses, fouettées…sont d’origines chimiques et non acceptée par ecocert ou les autres référentiels.
-          les notes des parfums 100% naturels sont limitées et les plus intéressantes ou originales n’existent qu’en synthétiques. Les parfums 100% naturels ont par ailleurs tendances à ne pas être stables dans le temps, c’est-à-dire à évoluer avec le temps, ce qui pose problème en termes de fiabilité d’odeur,
-          certaines molécules n’ont pas de semblables en version naturelle, ces fameux silicones qui gainent vos cheveux et les rends légers et doux, ces esthers permettant de fabriquer les vernis les plus fous et surtout les plus résistants dans le temps ou encore toutes les molécules indispensables à la réalisation d’une coloration sur mesure, couvrant les cheveux blancs et durable dans le temps.
A contrario comme je le disais précédemment j’ai découvert des produits défiant toute concurrence en termes de qualité/sensorialité/efficacité/prix comme je le disais plus haut dans mon billet. Les eaux micellaires Coslys et Cinq Mondes dont je parlais icisont juste un régal pour ma petite peau sensible et fine. Mais aussi d’autres dont je vous parlerai dans mes prochains billets, beaucoup sont devenus pour moi des it-produits!
Dernière chose à savoir sur les produits biologiques (qui vaut aussi pour les produits naturels), ils peuvent aussi être agressifs, le meilleur exemple à donner est le cas des huiles essentielles, bénéfiques à petites doses elles peuvent s’avérer agressives, toxiques et allergisantes si elles sont mal utilisées ou mal dosées. Vous l’aurez compris la réponse est  donc d’avoir des produits CORRECTEMENT concentrés. Sur ce point il est difficile en tant que consommateur de définir si les produits sont oui ou non bien dosés, car il s’agit d’un savant calcul devant être réalisé par des spécialistes en réglementation cosmétique. Il ne nous reste qu’une seule possibilité dans ce cas là, espérer que les marques font bien leur travail, mais en général les produits sont soumis à la validation d’un expert toxicologue donc pas trop de risque de ce côté là! Néanmoins c’est un point important si vous êtes adeptes des home-made cosmétiques ! Attention ce n’est pas parcequ’un produit cosmétique est fait maison qu’il ne peut pas être risqué, donc dans ce cas la renseignez vous correctement et à l’avance sur des sites fiables tels que http://www.aroma-zone.com par exemple !
 Et vous les filles quel est votre avis?
Rendez-vous sur Hellocoton !